Adoption

Adoption : entrée en vigueur de la loi permettant de révéler l’identité des parents naturels

2018 06 22 personnes adoptees loi

L’émotion était vive à l’Assemblée nationale, alors que le projet de loi permettant aux personnes adoptées d'obtenir des informations sur l'identité de leurs parents, même s'ils sont décédés, a été adopté. Photo : Radio-Canada, 22 juin 2017

Après une bataille qui a duré plusieurs années, les personnes adoptées au Québec pourront enfin connaître l’identité de leurs parents biologiques grâce à une nouvelle loi provinciale qui est entrée en vigueur samedi. La loi 113, maintenant en vigueur, permettra aux orphelins et aux enfants adoptés entre les années 1920 et 1970 de connaître le nom de leurs parents biologiques. La divulgation se fera même si les parents avaient, de leur vivant, refusé une demande de retrouvailles et demandé à rester anonymes. Les parents biologiques auront jusqu’à un an pour accepter ou non de dévoiler leur identité. Ce refus sera néanmoins temporaire. Il disparaîtra à leur décès et leur identité sera alors dévoilée. Le Québec est l’une des dernières provinces canadiennes à ouvrir les archives de l’adoption.

Lien : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1107516/loi-adoption-orphelins-identite-parents-biologiques-naturels

 

Enfance

Plus de 17 % des enfants canadiens vivent dans la pauvreté

Plus de 17 % des enfants vivent dans la pauvreté au Canada, dont plus 37 % d’entre eux sont issus des Premières Nations, selon un rapport du groupe Campagne 2000. L’organisme a tracé un portrait de la pauvreté chez les enfants dans chacune des circonscriptions du Canada. On retrouve quatre circonscriptions québécoises — toutes Montréalaises — dans les 30 régions où le taux de pauvreté est le plus élevé. Campagne 2000 reconnaît que certains progrès ont été faits par le gouvernement depuis quelques années, dont l’Allocation canadienne pour enfants, mais cela ne suffit pas. L’organisation demande notamment au gouvernement Trudeau de se doter d’une stratégie nationale sur la diminution de la pauvreté, comme il l’avait promis lors de la dernière campagne.

Lien : https://www.ledevoir.com/societe/530606/plus-de-17-des-enfants-canadiens-vivent-dans-la-pauvretePour lire le rapport : http://campaign2000.ca/wp-content/uploads/2016/11/Campagne2000NationalFrenchReportCard2016.pdf

On peut lire également cet article qui traite des données sur le Québec tiré de ce rapport : Le Québec fait bonne figure en terme de pauvreté infantile

 

Peres

Le congé parental pourrait nuire au travail du père, selon des Québécois

Selon un sondage CROP-Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA), plus d’un Québécois sur deux estime que la prise d’un congé parental aurait un impact négatif dans le cadre du travail du père. Les répondants, des hommes et des femmes, estiment que le congé parental, qui peut être partagé et pris par les deux parents, est davantage encouragé par les patrons pour les mères. Au total, 51 % des employés masculins interrogés imaginent qu’un congé de paternité peut nuire dans le cadre professionnel. Ce sentiment est partagé par 47 % des femmes interrogées.

Lien : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1107452/conge-paternite-quebec-sondage-impact-negatif-travail. Le sondage se trouve ici : http://www.portailrh.org/presse/PDF/Sondage_CROP-CRHA_Paternite2018.pdf

 

Famille

Des grands enjeux à la quotidienneté : les familles au Québec vues par les jeunes chercheur.e.s – Actes de colloque

Les Actes du deuxième colloque étudiant du Partenariat Familles en mouvance sont maintenant disponibles. Ils rassemblent des résumés détaillés de huit présentations ayant eu lieu le 17 novembre dernier, selon l’ordre du programme de l’événement. Les Actes mettent en lumière la diversité des approches disciplinaires représentées lors de l’événement. Vous y retrouverez des textes provenant de la sociologie, des sciences humaines appliquées, de la psychoéducation ainsi que de la psychologie clinique.

Lien : http://www.partenariat-familles.inrs.ca/wp-content/uploads/2018/06/Actes_Colloque-%C3%A9tudiant_2017.pdf

Bilan du premier Sommet de la Famille

Le Réseau pour un Québec famille vient de publier le bilan du Sommet de la famille tenu les 14 et 15 v mai dernier. Cet exercice de co-création visait à proposer des solutions concrètes pour améliorer la vie quotidienne des familles. Les auteurs ont retenu 78 des 396 recommandations qui ont été élaborées lors de l’événement. Cette sélection a été essentiellement faite en regroupant les propositions similaires. À partir de ces propositions, les auteurs ont élaboré une stratégie de présentation aux différents partis politiques en vue de la prochaine campagne électorale. À lire en prévision de la prochaine élection provinciale.

Lien : bilan du premier Sommet de la Famille

 

Soins de fin de vie

Hausse marquée des décès médicalement assistés au pays

Selon le troisième rapport intermédiaire de Santé Canada, 1525 personnes ont obtenu l’aide médicale à mourir au pays du 1er juillet au 31 décembre 2017, une hausse de 29,3 % par rapport aux six mois précédents. Le document indique également que 3 714 patients ont demandé le service depuis l’entrée en vigueur de la loi québécoise, le 10 décembre 2015, et de la loi canadienne, le 17 juin 2016. Au total, l’aide médicale à mourir représente 1,07 % des décès au pays. L’âge moyen des patients qui en font la demande est de 73 ans. Les femmes (51 %) et les hommes (49 %) sont presque également représentés

Lien : http://www.tvanouvelles.ca/2018/06/21/hausse-marquee-des-deces-medicalement-assistes-au-pays

 

 

 

 

 

Imprimer E-mail