Securite publique

La criminalité remonte au Canada

Statistique Canada annonce que la criminalité a augmenté en 2015, une première en 12 ans. Statistique Canada remet quand même les chiffres en perspective. « Bien que le taux de criminalité ait augmenté en 2015, il affiche une tendance générale à la baisse depuis le début des années 1990, la seule autre hausse étant survenue en 2003 », peut-on lire dans le rapport publié mercredi. Idem pour l’Indice de gravité de la criminalité (IGC) qui, bien que plus élevé que celui de 2014, est 31 % plus bas que celui calculé il y a 10 ans.

Lien : http://www.ledevoir.com/politique/canada/475989/la-criminalite-remonte-au-canada. La publication de Statistique Canada est disponible ici : http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/160720/dq160720a-fra.htm.

 

Famille

L'allocation pour enfants réduira la pauvreté infantile, croit Ottawa

Ottawa prétend que la nouvelle allocation permettra de réduire le taux de pauvreté infantile à des niveaux jamais vus au pays depuis des générations. Le ministre Duclos croit que le taux de pauvreté chez les enfants devrait passer d’ici un an de 11,2 à 6,7 % au Canada – une baisse de 40 pour cent. Le gouvernement fédéral estime que près de 300 000 enfants et 200 000 adultes devraient ainsi passer au-dessus du « seuil de faible revenu » au cours des 12 prochains mois grâce à la nouvelle allocation familiale.

Disponible ici :http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201607/19/01-5002523-lallocation-pour-enfants-reduira-la-pauvrete-infantile-croit-ottawa.php.

Des milliers d’Autochtones pourraient rater la nouvelle allocation pour enfants

Autre son de cloche sur la nouvelle allocation, La moitié des familles autochtones qui vivent dans des réserves pourraient rater la nouvelle allocation fédérale pour enfants. La raison : le montant de la prestation est calculé à partir de la dernière déclaration de revenus. Or, le taux de production des déclarations de revenus dans les réserves est d’environ 50 pour cent, selon des données internes du gouvernement fédéral.

Lien : http://www.lactualite.com/actualites/la-nouvelle-allocation-pour-enfants-reduira-la-pauvrete-infantile-croit-ottawa/.

 

Meres

Le programme mère-enfant, réapparu en 2014, démontre des réussites

En mars dernier, le Bureau de l’enquêteur correctionnel a recommandé que le nombre d’unités mère-enfant augmente dans les prisons fédérales, surtout celles à sécurité moyenne ou minimale. Dans ces établissements, 70 pour cent des détenues sont mères d’enfants d’âge mineur. Selon Mme Martin, directrice du Centre de collaboration pour la santé et l’éducation dans les prisons de l’Université de Colombie-Britannique, il est de l’intérêt supérieur de l’enfant de rester avec sa mère, même en milieu carcéral.

Lien : http://www.lactualite.com/actualites/le-programme-mere-enfant-reapparu-en-2014-demontre-des-reussites/.

 

Justice

Prostitution - Une nouvelle loi aux effets limités

Les intervenants ne s’entendent pas sur l’impact qu’a eu la nouvelle loi sur la prostitution. Les femmes qui défendent le droit des travailleuses du sexe estiment que le changement a été catastrophique, alors que policiers et avocats soutiennent que rien n’a vraiment changé. Un dossier complet sur cette question.

Lien : http://www.ledevoir.com/politique/canada/476218/prostitution-une-nouvelle-loi-aux-effets-limites.

 

Jeunesse

Plus d'un étudiant sur deux au Québec travaille l'été

Au Québec, c’est donc plus d’un étudiant sur deux qui profite de la période estivale pour garnir son portefeuille et acquérir de l’expérience sur le marché du travail. Une proportion qui est en nette progression depuis les 20 dernières années et qui se situe parmi les plus élevées au pays. De juillet à août derniers, ils étaient plus de 323 000 à travailler. La majorité d’entre eux avaient été embauchés dans le domaine des services, principalement dans le secteur du commerce.

Lien : http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201607/17/01-5001896-plus-dun-etudiant-sur-deux-au-quebec-travaille-lete.php.

 

Revenus famille

Revenus des familles : Montréal a rattrapé Toronto

Le revenu médian des familles à Montréal (75 010 $) est pratiquement identique, désormais, à celui de Toronto (75 270 $). Il s’agit des revenus totaux avant impôts, qui englobent autant les revenus d’emploi et de placements que les transferts gouvernementaux (assurance-emploi, aide sociale, allocations pour enfants, etc.). Selon l’auteur, il faut cesser de croire qu’au Québec tout stagne.

Lien : http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/francis-vailles/201607/21/01-5003126-revenus-des-familles-montreal-a-rattrape-toronto.php

 

Imprimer E-mail